skip to Main Content
Une abolition capitale, en a-t-on fini avec la peine de mort
(52’) en développement

Réalisation : Valérie Lavalle
Scénario de Valérie Lavalle, Yasmina Belferoum et Emmanuel Taieb

Cette Série explore et interroge la « mort légale », au travers de ses peines, de ses châtiments et supplices, de ses bourreaux et de sa guillotine.

C’est la naissance de la justice moderne !

Comment la justice a fait évoluer nos sociétés humaines et tenté de faire barrage à la barbarie ?

Que racontent nos peines judiciaires passées sur nos mentalités modernes ?

Avons-nous cessé de nous réjouir et d’avoir peur de la souffrance et du sang ?

Croyons-nous réellement que la Justice est équitable et qu’elle est juste ?

Qui sont les derniers bourreaux ?

Et surtout : Sommes-nous devenus Civilisés ?

La loi, la justice, les peines encourues, nous ont elles policées, muselées nos démons, conciliées nos caractères, ou ne sont-elles toujours et à jamais que la peur que nous avons du « gendarme », des coups, de l’opprobre publique, de l’Enfer ?

Après avoir pénétré dans les splendeurs et misères de cette vieille dame qu’était la Prison de la

Santé, il nous fallait continuer à interroger les condamnations, les sentences, les châtiments : les PEINES qui fondent l’évolution de notre humanité. Cette justice entre les Hommes et pour les Hommes, créée pour réparer, pour vivre ensemble. Elle nous colle au corps, elle est le CORPS de nos sociétés. En sommes-nous les AMES ?

La Justice est un des éléments fondateurs de nos sociétés modernes, la Justice entre les hommes, la Justice pour réparation d’un préjudice, la Justice pour définir des cadres de coopération et de régulation…Elle est partout. Elle nous colle à la peau, elle est une seconde peau.

Raconter les supplices corporels et la peine de mort : c’est trouver un pouvoir royal en formation, des châtiments qui varient selon les classes sociales, des souffrances physiques, des dynasties d’exécuteurs et une mise à mort par guillotine, procédé révolutionnaire qui entend fonder une société égalitaire jusque dans la peine de mort.

Notre champ d’investigation va de la France de l’Ancien Régime à nos sociétés contemporaines.

Suivant cette chronologie historique, nous abordons quatre thématiques fondatrices de notre société contemporaine :

  1. LA PETITE BOUTIQUE DES HORREURS ou les supplices corporels
  2. LE VENGEUR DE SANG ou la figure emblématique du bourreau
  3. LA JUSTICE FAIT SA REVOLUTION ou la naissance de l’égalité dans la mort
  4. DE LA DECAPITATION à SON INTERDICTION ou 200 ans de guillotine.

La mort légale est un spectacle, un rituel sacré et populaire où le bourreau, le condamné et le peuple ont chacun un rôle essentiel à jouer, AU NOM DE LA LOI.

Back To Top